Moteur de Recherche dans l'Industrie Pharmaceutique [websites sélectionnés]

Loading

dimanche 26 juillet 2009

SNITEM Vision 2012 : enjeux et perspectives des technologies médicales face à la crise

SNITEMParis, le 29 juin 2009 – 10 mois après le véritable déclenchement de la crise financière et économique mondiale, le SNITEM dresse le premier bilan des conséquences pour les entreprises de technologies médicales et se projette vers l’avenir. Au programme : perspectives de développement et enjeux de santé publique.
Technologies médicales : un secteur impacté en 2009 / 2010
Inscrites dans un ensemble très diversifié, les technologies médicales représentées par le SNITEM (Syndicat national des technologies Médicales), sont associées à une trentaine de groupes sectoriels. Elles sont très présentes dans les établissements de santé et de plus en plus au domicile.
De fait, si les prévisions du SNITEM indiquent, une stagnation du marché en 2009 associé à son périmètre, voire une baisse si la tendance du premier trimestre se confirme pour le taux de croissance annuel des ventes en valeur (+5.07 % pour 2007 versus 2006, +1.79% pour 2008 versus 2007) concernant 14 groupes sectoriels à panel identique (mêmes périmètres de produits et mêmes entreprises), certains secteurs subissent la crise de plein fouet. En effet, pour sa part, l’imagerie (équipements lourds) a vu une baisse d’ enregistrements de commandes de 18,29% entre le 1er trimestre 2008 et le 1er trimestre 2009 et sur les mêmes périodes, le chiffre d’affaires réalisé pour le secteur des équipements de monitorage, de ventilation assistée et des dispositifs de perfusions, est en baisse de 30,34%. Dans le même temps, d’autres segments, comme les défibrillateurs automatisés externes (DAE) notamment, ont connu une accélération de la croissance de leur marché pour la période 2007 – 2008 par rapport à la période 2006 – 2007 et ce depuis le décret n° 2007-705 du 4 mai 2007 relatif à l’utilisation des DAE par des personnes non médecins et modifiant le code de la santé publique (dispositions réglementaires)...
(...)
...Le SNITEM : soutenir et laisser l’innovation s’exprimer
Parmi les enjeux majeurs auxquels le SNITEM a décidé de répondre pour la période 2010 / 2012, soutenir et laisser l’innovation s’exprimer est capital. A cet égard, Odile Corbin souligne que « le SNITEM souhaiterait que les entreprises puissent, avec l’aval de la société savante, demander à la HAS l’évaluation d’un acte innovant associé à un produit innovant. ».
Par ailleurs, pour une activité nouvelle telle que la télémédecine qui remporte un grand nombre d’innovations, il importe d’évaluer l’impact de son déploiement sur le système de soins (organisation, productivité, qualité de vie…). Le SNITEM se réjouit que la HAS ait décidé de s’en saisir.
En outre, s’agissant de la télémédecine, il importe que son déploiement soit le plus rapide possible et qu’elle puisse fonctionner sur la base de modèles économiques auxquels le SNITEM est en train de travailler.
Depuis 1 an, le SNITEM a élargi son champ d’activité des dispositifs médicaux aux Technologies de l’Information et de la Communication Santé (TICs). Cette ouverture participe pleinement de la volonté du SNITEM de soutenir l’innovation. Ainsi, au-delà des grands groupes, tel Intel qui vient de rejoindre le SNITEM, c’est l’ensemble des PME et TPE françaises des TICs (technologies de l’information et de la communication en santé) qui pourront aujourd’hui bénéficier de l’expertise et du soutien du SNITEM pour assurer leur développement et leur accompagnement dans les arcanes du système de santé... lire tout le PDF du Communiqué de Presse du SNITEM -