Moteur de Recherche dans l'Industrie Pharmaceutique [websites sélectionnés]

Loading

Archives du blog

jeudi 14 octobre 2010

ETUDE ALCIMED SUR L'OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE À DOMICILE EN FRANCE : 11 PROPOSITIONS POUR LES POUVOIRS PUBLICS

2 février 2010 - Associés à un comité d’experts et avec le soutien de 3 associations de patients, 6 représentants de l’industrie de la santé ont confié à la société de conseil ALCIMED la réalisation d’une étude visant à faire des propositions aux décideurs politiques pour optimiser la prise en charge à domicile en France et rationaliser les coûts associés.
Cette étude rappelle les enjeux de la prise en charge à domicile en France, puis analyse les freins à son développement pour aboutir à 11 propositions opérationnelles qui entendent s'inscrire dans les dispositions relatives au 5ème risque, à la LFSS de 2010 et à la mise en place des Agences Régionales de Santé (ARS).
Encore peu structurée en France, la prise en charge à domicile est susceptible de toucher plusieurs millions de personnes. Il s’agit de plus d’un secteur en fort développement qui a pesé 29 milliards d’euros pour l’année 2007, soit 28% des dépenses totales allouées par l’Etat aux personnes atteintes de maladies chroniques et des personnes âgées dépendantes (champs de l’étude).

alcimed : Evolution des dépenses prise en charge à domicile
cliquer sur l'image pour l'agrandir

La prise en charge à domicile regroupe 3 types de schémas dont le degré de technicité dépend des soins dispensés : l’hospitalisation à domicile (HAD), les soins à domicile (SAD) et le maintien à domicile (MAD).
Ces différents types de prises en charge à domicile manquent d’un schéma d’organisation et d’application clair, notamment lorsque les personnes concernées requièrent un suivi de longue durée, avec des changements de situation fréquents. Aujourd’hui, la prise en charge à domicile doit impérativement se structurer et faire l’objet d’une réelle volonté politique de développement et d’aménagement, afin d’assurer qualité de soins et efficience économique.
L’étude réalisée par ALCIMED a pour objectif de valoriser la prise en charge à domicile et d’alerter les pouvoirs publics sur les défis à relever dans ce secteur, dont les enjeux sont à la fois d’ordre éthique (offrir une qualité de soins optimale), sociétal (répondre à une demande croissante) et économique (limiter les dépenses de l’Etat).
Les 11 propositions opérationnelles émises par ALCIMED reposent sur 3 leviers : développer la coordination des acteurs du domicile, permettre l’innovation dans la sphère du domicile, et construire un modèle économique pérenne.

Alcimed, OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE À DOMICILE EN FRANCE :11 propositions selon 3 axes : coordination des acteurs, innovation, modèle économique
cliquer sur l'image pour l'agrandir

Propositions pour une coordination des acteurs intervenant au domicile

1/ Affecter un responsable de la coordination pour toute prise en charge à domicile,
2/ Définir des protocoles de prise en charge à domicile,
3/ Diffuser les outils de partage d’information entre les différents acteurs intervenant au domicile,
4/ Mettre en place une Plateforme Régionale du Domicile pour réguler l’offre et la demande

Propositions pour une diffusion d’innovations spécifiques au domicile

5/ Définir des critères d’évaluation pour les innovations du domicile,
6/ Structurer un Pôle Innovation Domicile Régional,
7/ Créer l’Institut National du Domicile,

Propositions pour un modèle économique pérenne

8/ Assurer l’efficience économique de la prise en charge à domicile
9/ Développer un financement pérenne de l’innovation et des expérimentations / Promouvoir les partenariats public-privé pour le domicile
10/ Rationaliser les dépenses associées à la prise en charge à domicile
11/ Définir la répartition des financements entre les différents payeurs... lire tout le PDF du communiqué de presse d'Alcimed -Documents : PDF de l'étude "OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE A DOMICILE EN FRANCE (110 pages) - PDF de la présentation "Optimisation de la prise en charge à domicile en France Quelles propositions ?" (56 pages) -