Moteur de Recherche dans l'Industrie Pharmaceutique [websites sélectionnés]

Loading

mercredi 30 mars 2011

Consommation et dépenses de médicaments en France et en Europe : évolutions 2006 – 2009 [Étude de l'Assurance Maladie ]

ameli sécurité sociale assurance maladie10 mars 2011 - L’Assurance Maladie a actualisé l’analyse menée en 2007 comparant la consommation et les dépenses de médicaments en Europe. Cette nouvelle étude porte ainsi sur les 8 principales classes de médicaments, dans 7 pays européens (France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Espagne, Suisse, Royaume-Uni) sur la période 2006-2009.
En France, ces 8 classes représentent près de 8 milliards d’euros remboursés en 2009, soit près de 38% des dépenses totales de médicaments.

La plus faible évolution en volume des pays européens étudiés

Si la France continue d’occuper, ex-æquo avec l’Espagne, le second rang européen en termes de volumes consommés, l’écart avec les autres pays européens se réduit de manière significative.
En effet, la France se caractérise par la plus faible évolution en volume des 7 pays européens observés avec une croissance annuelle moyenne de +0,5% seulement entre 2006 et 2009.



Une dépense par habitant élevée, liée à une structure de consommation défavorable

Malgré une légère baisse sur la période 2006-2009, la France reste en tête des dépenses de médicaments sur les 8 classes étudiées avec 114 € par habitant. Les pays européens, voisins de la France, enregistrent des dépenses nettement moins élevées : 90 € et 94 € respectivement pour l’Italie et l’Espagne, 70 € en Allemagne…

Le maintien de la France au 1er rang européen des dépenses par habitant, malgré cette modération de la consommation et la politique d’ajustement tarifaire menée par les pouvoirs publics, traduit une spécificité française qui demeure ancrée.
En effet, notre pays se caractérise par une structure de consommation défavorable : la part des prescriptions dans le répertoire de médicaments génériques est moins élevée, voire en recul sur la période 2006-2009, au profit de produits plus récents et onéreux.



L’évolution en volume la plus favorable d’Europe sur la période

Le 2ème pays le plus consommateur de médicaments en volume mais un écart avec les autres pays européens qui se réduit
Le Royaume-Uni occupe de loin la 1ère place du classement en volume avec 456 unités standards, compte tenu d’une consommation très forte de médicaments anti-asthmatiques. L’étude révèle ainsi la position très contrastée de ce pays qui figure à la dernière place en termes de dépenses mais à la 1ère en termes de volumes.
Avec 382 unités standards consommées sur les 8 classes thérapeutiques ciblées, la France est le second pays le plus consommateur de médicaments en volume, ex-aequo avec l’Espagne.

Graphique page 3 : Nombre d'unités standards par habitant sur les 8 classes, 2009, étude ameli cnamts ims heath
cliquer sur l'image pour l'agrandir
Graphique [page 3] : Nombre d'unités standards par habitant sur les 8 classes, 2009




Une quasi-stabilité des volumes consommés en France

Entre 2006 et 2009, si les dépenses par habitant des 7 pays étudiés ont globalement régressé, les volumes ont, quant à eux, progressé dans chaque pays observé.
La France se distingue de ses voisins européens en enregistrant la plus faible croissance du nombre d’unités standards par habitant avec un taux annuel de +0,5% seulement sur la période.



Evolutions par grandes classes thérapeutiques

Anti-diabétiques oraux Taux de croissance annuel moyen du nombre d'unités standards par habitant, 2006-2009 ameli étude assurance maladie
cliquer sur l'image pour l'agrandir
Annexe 2 [page 14] Graphique 1 – Anti-diabétiques oraux
Taux de croissance annuel moyen du nombre d'unités standards par habitant, 2006-2009
...

La France demeure en tête des dépenses de médicaments sur les 8 classes étudiées

En 2009, la France conserve la 1ère place des dépenses moyennes de médicaments par habitant parmi les 7 pays européens étudiés et sur les classes thérapeutiques observées

graphique page 8 : Coût moyen par habitant sur les 8 classes en euros, 2009, Consommation et dépenses de médicaments en France et en Europe ameli cnamts ims health
cliquer sur l'image pour l'agrandir
graphique [page 8] : Coût moyen par habitant sur les 8 classes en euros, 2009



Une structure de consommation défavorable

Ainsi, malgré une stabilité de la consommation en volumes sur la période observée, la France demeure la plus dépensière par habitant sur les principales classes de médicaments.
Cette situation est liée à la structure de consommation française (également appelée mix-produit) qui distingue la France des autres pays européens.
En effet, la part des prescriptions dans le répertoire de médicaments génériques est moins élevée et recule sur la période 2006-2009. Le phénomène de report des prescriptions sur les produits les plus récents et les plus chers, au détriment des molécules génériquées et éprouvées, reste ainsi très ancré.



extrait de l'Annexe 3 – Méthodologie de l’étude

...Huit classes de médicaments ont été retenues : anti-diabétiques oraux, antibiotiques, antiasthmatiques, hypocholestérolémiants, médicaments de l’hypertension artérielle, antidépresseurs, tranquillisants, inhibiteurs de la pompe à protons.

Les classes de médicaments étudiées représentent près de 28% du volume global de consommation de médicaments en France et près de 38% des dépenses totales de médicaments en 2009 (soit près de 8 milliards d’euros de dépenses remboursées par l’Assurance Maladie – données tous régimes).
Le choix des classes a été fait en fonction de leur importance en termes de dépenses et de leur circuit de distribution afin de disposer de comparaisons pertinentes entre les pays. Ainsi, les médicaments dits de spécialités (anticancéreux, antirétroviraux, antipsychotiques) ont été écartés de l’analyse, car ils peuvent être largement distribués en milieu hospitalier et donc introduire un biais dans les comparaisons internationales... lire tout le PDF (15 pages) du communiqué de presse sur Ameli.fr, site Internet de l'Assurance Maladie -