Moteur de Recherche dans l'Industrie Pharmaceutique [websites sélectionnés]

Loading

mercredi 25 juin 2008

Le recours des laboratoires pharmaceutiques à « l’homme virtuel » pour accroitre leur innovation et endiguer la baisse de leurs revenus, étude PwC

24 juin 2008 - D’ici 2020 la durée des processus R&D pourra être réduite de 2/3, les taux de succès pourront augmenter de façon spectaculaire et le coût des essais cliniques pourra être réduit de façon significative, selon l’étude publiée par PricewaterhouseCoopers «Pharma 2020: Virtual R&D, which path will you take? ». Les nouvelles technologies créeront une meilleure connaissance des mécanismes biologiques des maladies et l’évolution de « l’homme virtuel » permettant aux chercheurs de prévoir les effets des nouveaux médicaments en cours de développement avant même que ceux-ci ne soient testés sur l’être humain. Ce phénomène combiné à l’évolution actuelle de l’environnement réglementaire et socio politique permettra à l’industrie pharmaceutique de faire face à un des défis majeurs des dix prochaines années.

Une industrie pharmaceutique très affaiblie à court terme par l’expiration de nombreux brevets

Comme cela a été souligné dans la précédente étude de PricewaterhouseCoopers « Pharma 2020 – The vision », l’industrie pharmaceutique est parvenue à un point pivot de son évolution, principalement en matière de R&D. De nombreux brevets de médicaments lancés dans les années 1990 vont expirer dans les années à venir, laissant l’industrie pharmaceutique très affaiblie et seuls 4 des 10 premiers laboratoires disposent de produits en cours de développement pour combler la baisse de chiffre d’affaire...