Moteur de Recherche dans l'Industrie Pharmaceutique [websites sélectionnés]

Loading

mercredi 6 janvier 2010

OCDE : Panorama de la santé 2009 - Indicateurs

08/12/2009 - Les soins de santé coûteux ne sont pas toujours les meilleurs, selon la dernière édition de Panorama de la santé de l’OCDE - De nouveaux indicateurs de qualité des soins comparables au niveau international montrent que des progrès ont été réalisés dans le traitement de maladies graves comme le cancer. Cependant, malgré des taux croissants d’affections chroniques telles que l’asthme et le diabète, la prise en charge de ces maladies est éloignée des bonnes pratiques dans de trop nombreux pays, d’où une détérioration de la santé et une augmentation des dépenses médicales.

Le cancer est bien soigné aux États-Unis et au Canada, avec un dépistage plus répandu que dans la plupart des autres pays et un plus grand nombre de vies sauvées face à cette maladie. Le Japon enregistre également des taux de survie au cancer plus élevés que dans la majorité des pays. Les Pays-Bas, l’Italie, la Suisse et l’Allemagne offrent des soins primaires de qualité, ce qui réduit le recours à une prise en charge hospitalière coûteuse pour des affections chroniques telles que l’asthme ou le diabète. Toutefois, aucun des pays de l’OCDE ne dispense des soins de haute qualité dans tous les domaines.


...


Des dépenses de santé très variables

Les dépenses de santé par habitant dans les pays de l’OCDE en 2007(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Les dépenses de santé par habitant varient beaucoup parmi les pays de l’OCDE.
Les États-Unis dépensent près de 2 fois et demie plus que la moyenne (2007)
(1. Dépenses de santé pour le nombre d’assurés au lieu du nombre d’habitants.
2. Dépenses de santé courantes)

Panorama de la santé 2009 constate que les États-Unis dépensent davantage pour la santé –– 7 290 USD par habitant en 2007 –– que tout autre pays. Cette somme est près de deux fois et demie supérieure à la moyenne de la zone OCDE, de 2 984 USD, ajustée sur la base des parités de pouvoir d’achat. Les dépenses du Luxembourg, de la Norvège et de la Suisse sont également beaucoup plus élevées que la moyenne de la zone OCDE. À l’autre extrémité de l’échelle, en Turquie et au Mexique, les dépenses de santé sont inférieures d’un tiers à cette moyenne.

Les pays de l’OCDE allouent environ 9% de leur PIB à la santé en 2007(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Les pays de l’OCDE allouent environ 9% de leur PIB à la santé.
Cette part varie de 16% aux États-Unis à moins de 6% au Mexique et en Turquie(% PIB
, 2007)
(1. Les dépenses publiques et privées sont des dépenses courantes (non compris les investissements).
2. Dépenses de santé courantes.
3. Les dépenses de santé concernent le nombre d’assurés et non pas la population résidente)

Les indicateurs figurant dans Panorama de la santé 2009 fournissent des informations sur l’état de santé et les déterminants de la santé, notamment sur la croissance des taux d’obésité chez les enfants et les adultes, ce qui entraînera probablement une augmentation des dépenses de santé au cours des décennies à venir. L’édition de cette année présente en outre des données nouvelles concernant l’accès aux soins, qui montrent que dans tous les pays de l’OCDE, à l’exception des États-Unis, du Mexique et de la Turquie, la totalité ou la quasi-totalité de la population bénéficie d’une assurance maladie pour un ensemble de services de base... lire le communiqué de presse de l'OCDE - Panorama de la santé de l’OCDE 2009 -