Moteur de Recherche dans l'Industrie Pharmaceutique [websites sélectionnés]

Loading

Archives du blog

vendredi 5 novembre 2010

Marché du médicament en Algérie

Algérie (UBIFRANCE)[Aps 3/11/10] ALGER-Le marché du médicament en Algérie est prometteur, grâce aux opportunités d'investissement qu'il offre, a indiqué, mercredi à Alger,Aït Ramdane Ahmed, chef de division de promotion de l'investissement au ministère de l'Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise (PME) et de la Promotion de l'investissement. "Les opérateurs français sont venus s'enquérir de la situation. Nous sommes là pour les informer. S'ils veulent investir en Algérie, qu'ils soient les bienvenus", a affirmé M.Aït Ramdane qui s'exprimait lors d'une rencontre organisée par la mission économique de l'ambassade de France en Algérie (UBIFRANCE) avec des responsables de l'industrie pharmaceutique .
M.Aït Ramdane a noté que le marché algérien du médicament représentait plus de deux milliards de dollars, soulignant que ce chiffre est appelé à augmenter de 10 % chaque année, "ce qui nous incite à multiplier les formes de partenariat", a-t-il insisté. Le responsable commercial du groupe Saïdal, Naïli Yahia, a fait savoir , de son cote ,que son groupe dont le chiffre d'affaires a atteint les 110 millions d'euros, couvre le tiers du marché des médicaments au niveau national .
Selon lui, Saïdal a tracé, pour la période 2010-2014 , un programme ambitieux visant la diversification de sa production de médicaments, ce qui rend a-t-il dit, la consolidation du partenariat incontournable pour atteindre cet objectif. M.Naïli a fait savoir qu'à l'avenir, le groupe s'apprête à ouvrir 5 nouvelles unités à travers le territoire national en vue d'augmenter la production qui devra dépasser 155 millions d'unités-vente à l'horizon 2014. En guise d'illustration de la volonté de Saïdal à asseoir une politique de partenariat, M.Naïli a cité la fabrication de médicaments devant permettre de lutter contre le cancer ,qui sont actuellement exportés vers certains pays arabes. La prochaine étape consistera en l'exportation, de ces mêmes médicaments, vers certains pays européens.
Le docteur Rachid Ghebbi, consultant et expert industriel dans le domaine pharmaceutique est, pour sa part, revenu de manière exhaustive, sur les secteurs de la santé et de la sécurité sociale en Algérie et leur développement. Il a indiqué qu'en 2009, le marché algérien du médicament représentait 0,2 % du marché mondial (se chiffrant à 820 milliards de dollars),soit moins que la moyenne mondiale évaluée à 0,5 %. Il a estimé que la consommation du médicament est appelée à augmenter en Algérie au regard d'un certain nombre de données citant à ce propos le programme gouvernemental relatif au médicament ainsi que la construction de nouvelles structures de production pharmaceutique.
S'agissant des laboratoires implantés sur le territoire national, M.Ghebbi a indiqué que "Sanofi Aventis" vient en tête avec un investissement de 320 millions de dollars, suivi de "hikma" avec 165 millions de dollars tandis que le groupe Saïdal occupe la troisième place avec un investissement de 149 millions de dollars. Le directeur de la mission économique française UBIFRANCE,Alain Boutbel a, de son côté, indiqué que la rencontre organisée entre les opérateurs français et leurs homologues algériens vise la consolidation des voies et moyens susceptibles de renforcer davantage le partenariat entre les deux parties, relevant par la même occasion que son pays reste le premier fournisseur de l'Algérie dans le domaine du médicament.